Header image  
 

Article écrit par Charles Lepage et publié dans l'avantage du 20 aaout 2015

Les fils de Henri Brillant et Émelda Dumais (Lucien et Marcel Brillant) contribuent à un record mondial Guinness

 

Quelques cadeaux reçus par les frères Brillant lors de leur passage au Festival de la curd (fromage en grains) à Saint-Albert en Ontario. Ici, Lucien montre une plaquette qui mentionne que lui et son frère Marcel étaient les participants dont la provenance était la plus éloignée de cette compétition.

Photo TC Media – Charles Lepage

 

 

 

 

 


FESTIVAL DE LA CURD. Les frères Lucien et Marcel Brillant du secteur Bic reviennent d’un voyage de trois jours à St-Albert, petite localité de l'Est ontarien, où se déroulait l'édition 2015 du Festival de la curd. Ce voyage a été l’occasion pour ces deux Bicois de participer à l’établissement d’un record mondial Guinness pour le plus grand nombre de moulins à battre antiques (moissonneuses-batteuses stationnaires) actifs en même temps dans un champ.

Lucien à droite et Marcel au centre

Avec 111 machines certifiées sur les 150 présentes, l’ancien record de 41 à Saskatoon en 2013 a largement été « battu ». Les participants provenaient de London en Ontario jusqu’à Rimouski et d’autres, des États-Unis. Chaque propriétaire d’un moulin à battre devait produire 65 quintaux de paille avec leur machine, des appareils datant pour la plupart, des années 50.

« La paille et le grain produit par cette activité ont été vendus et les fonds allaient à la fondation « Les amis pour la vie », qui vient en aide aux victimes du cancer », nous dit Lucien Brillant, chef pompier de district au Bic. Drôle de coïncidence et sur une note moins réjouissante, l’instigateur de cet événement, François Latour apprenait le soir même, lors du souper qui réunissait tous ces collectionneurs-agriculteurs, le décès de son épouse, suite à un cancer…

La paille et le grain produit par cette activité ont été vendus et les fonds allaient à la fondation « Les amis pour la vie », qui vient en aide aux victimes du cancer Lucien Brillant

La prochaine tentative pour abattre ce record aura lieu au Manitoba en 2017, ce qui ne sera pas chose facile. Le Festival de la Curd est une occasion unique, pour les visiteurs et festivaliers, de célébrer les bienfaits de la fromagerie qui apporte sa renommée à Saint-Albert. Chaque année, à la mi-août, le Festival en met plein la vue avec sa brochette d'artistes, ses compétitions, ses attractions divertissantes et certains des meilleurs produits agricoles de l'Est ontarien.

Vidéo qui décrit l'activité:
https://www.facebook.com/festivaldelacurd/videos/vb.103365239710687/903546839692519/?type=2&theater
https://www.facebook.com/festivaldelacurd/videos/vb.103365239710687/908324542548082/?type=2&theater

http://festivaldelacurd.ca/activites/record-mondial-de-batteuses-antiques/

 

r la page
 

Brillant, Lucien

À l'Hôpital régional - Rimouski, le 10 mai 2016, à l’âge de 64 ans et 9 mois est décédé monsieur Lucien Brillant, demeurant à Rimouski, secteur du Bic, conjoint de madame Lucia Boulanger, fils de feu monsieur Henri Brillant et de feu madame Imelda Dumais.

La famille recevra les condoléances le vendredi 20 mai, de 19 h à 22 h, à la Résidence Funéraire Claude Ouellet, située au 168, rue Louis-Joseph-Plante au Bic. Samedi, jour des funérailles le salon ouvrira à 9 h. Les funérailles seront célébrées à 10 h 30, en l'église Sainte-Cécile du Bic et l'inhumation aura lieu le 23 mai aux jardins commémoratifs Saint-Germain de Rimouski, secteur de Sainte-Cécile du Bic.

Il laisse dans le deuil sa conjointe Lucia, ses frères et ses soeurs : Gertrude (feu Fernand St-Pierre), Jean-Bernard (Claudette Rioux), Louise (Gilbert Garon), Reine (Ghislain Martin), Luce (Marc-Aurèle Gagné), Gilbert (Lauréanne Desrosiers), Cécile (Denis Lévesque), Clothilde (Clément Brisson), Brigitte (Pierre Ouellet), Marcel et Monique (Serge St-Pierre), ses filleules Maud et Sarah, ses beaux-frères et ses belles-soeurs de la famille Boulanger, ses neveux, nièces, oncles, tantes, cousins, cousines, autres parents et amis(es).

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à Diabète Bas-Saint-Laurent ou à un organisme de votre choix par l’entremise de l’hôtesse au salon ou par leur site : www.diabetebsl.com

Merci du fond du coeur pour votre présence et votre soutien. Lucia et la famille

 

Une église pleine à craquer pour les funérailles de Lucien Brillant

Anybel
Anybel Roussy

C’est sous le regard attristé des proches, des pompiers de Rimouski et d’une pléiade de sympathisants, qu’avaient lieu ce matin à l’église Sainte-Cécile du Bic, les funérailles de l’ex-directeur du Service de protection contre les incendies de la MRC Rimouski-Neigette, Lucien Brillant, décédé à l’âge de 64 ans le 10 mai dernier.

 

Quelques centaines de personnes étaient réunies dès 10 h 30 ce 21 mai pour rendre un dernier hommage à l’homme de bravoure qu’était Lucien Brillant lors d’une cérémonie solennelle à l’image du défunt, qui selon tous ceux qui ont eu le plaisir de le connaître, était un homme de cœur.

Des témoignages touchants ont d’ailleurs été livrés en début de cérémonie. « J’ai le cœur gros, car j’ai perdu mon parrain. C’est lui qui m’a inscrit au ski alpin à Val-Neigette en décembre 1986. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’est un moment intemporel dans le cœur d’une enfant de 6 ans. Lucien, tu avais tout organisé pour cette journée de ski alpin. Tu avais mon équipement de ski ainsi que ma carte d’abonnement de saison. Tu avais choisi mon moniteur et tu m’avais présenté ta nouvelle compagne Lucie qui avait skié avec moi cette journée-là. Repose en paix mon parrain, je ne t’oublierai jamais », a évoqué sa filleule Maude.

Ses nièces Sarah et Sophie tenaient aussi à dire un dernier adieu à celui qui à leurs yeux, était leur père adoptif. « Ève, Ludovic et Léa garderont de toi le souvenir d’un papi enjoué et affectueux. Pour nous tu aurais décroché la lune. Juste à penser à la pêche avec Léa…Et Ève nous dit encore la fameuse phrase « Et boum ! Dans l’eau ! » Tu étais son Lulu à elle. Quant à moi (Sarah), ton absence lors de mon mariage au mois de juillet sera difficile pour moi, car tu devais m’y accompagner avec mon papa. Je suis toutefois certaine que tu y seras avec nous », ont enchaîné les jeunes femmes, au bord des larmes.

« Il était un pompier dans l’âme »

Tous les pompiers du Service de protection contre les incendies de la MRC Rimouski-Neigette se faisaient le devoir d’être présents à cette cérémonie rendant grâce à la longue et remarquable carrière de celui qu’il voyait comme un frère. Ils ont d’abord accueilli leur défunt collègue, alignés le long des marches d’escalier menant au dernier repos. Deux camions de pompiers ornaient également le stationnement de l’église Saint-Cécile. Demeurant debout derrière l’assistance le long de la cérémonie, ces derniers ont aussi revêtu les gants blancs lors de la sortie du cercueil et de la famille en pleurs. « Lucien était un pompier dans l’âme. Toujours disponible, il ne comptait jamais ses heures. C’était un bon vivant. Il va énormément nous manquer! », de dire ses collègues et amis.

D’abord pompier volontaire, Lucien Brillant a gravi les échelons assez rapidement pour ensuite devenir directeur de la MRC Rimouski-Neigette. Il a également été chef de district du Service d’incendies de la ville de Rimouski. Son énorme dévouement au sein de la communauté lui a valu plusieurs médailles de distinction. Il détient également, en compagnie de son frère Marcel, le record Guinness du plus grand nombre de moulins à batture antiques (111 moissonneuses-batteuses stationnaires) actifs en même temps dans un champ. Il était le fils de feu Henri Brillant et de feu Imelda Dumais et le conjoint de Lucie Boulanger.

http://www.lavantage.qc.ca/Actualites/2016-05-21/article-4536826/Une-eglise-pleine-a-craquer-pour-les-funerailles-de-Lucien-Brillant/1#

 

 

RepeatRegion1