Header image  
 

 

André (Napoléon-Henri) Brillant et son épouse Olivine Parent
mariés le 16 janvier 1906 à l’église Sainte-Cécile du Bic.

André est né le 17 novembre 1884 et décédé le 26 octobre 1969

Ils ont eu 11 enfants
Gérard, Xavier, Benoît, Oscar, Ovila, Lionel, Roland,
Cécile, Jeanne, Isabelle et Dolorès.

 

 

Famille d'André (Napoléon-Henri) Brillant et d'Olivine Parent vers 1925

 

Les quatre filles d'André
Dolores, Cécile, Jeanne et Isabelle.

 

Juliette, Benoit, Olivine, Roland et André
Photo prise vers 1944

 

Famille d'André (Napoléon-Henri) Brillant et d'Olivine Parent vers 1950


Dans la première rangée, de gauche à droite nous avons Roland, André, Lionel.
Dans la deuxième rangée toujours de gauche à droite, nous avons
Gérard, Jeanne, Cécile, Dolores, Isabelle, Ovila.
Dans la troisième rangée à gauche Xavier, Benoit et Oscar.

 

André Brillant en 1966

 

Benoît Brillant et Juliette Leblanc
Benoît est né le 22 février 1916 et décédé le 11 janvier 2006,
Juliette est née le 16 juin 1916 et décédée le 9 décembre 1999.

 

Oscar Brillant et son épouse Marie-Ange Ouellet

Oscar, Marie-Ange et les enfants

 

Isabelle Brillant et son époux Robert Lavoie

 

Gérard Brillant et Ludivine Côté


Deux photos prisent lors des noces d'argent de Gérard Brillant et Ludivine Côté
à l'été 1956


En commençant par la gauche, nous avons Candide Brillant, Germaine Couture,
Léonard Dumais, Yvonne Turcotte, Gérard Brillant, Ludivine Côté,
Imelda Dumais, Henri Brillant, Alice Perreault et Charles Brillant.



Sur la photo ci-dessous, nous voyons la maison où André Brillant et Olivine Parent
ont élevé leur famille au deuxième rang de Bic. André aurait construit cette maison
vers 1906 avec l'aide de ses frères et de son père Henri. Vers 1927, André a cédé
une partie de sa terre et la maison, à son garçon Gérard.

 

Suite à la vente de son bien du deuxième rang, André a acquis la maison de
son beau-père à Rivière Hâtée (Photo ci-dessous) . À la fin de sa vie, André a
cédé cette maison à son fils Oscar qui à son tour, y éleva sa famille.

 

Réjean-Marc Leclerc nous parle de Jeanne

Dans le bon vieux temps ça s'passait d'même,
ça s'passait d'même dans le bon vieux temps.

Pour en savoir plus sur la famille de Benoît, on suggère de clicquer sur son nom