Header image  
 

Laurent Brillant et Gertrude Pineault


mariés le 19 août 1953
à l'église Sainte-Cécile du Bic.

Laurent est né le 15 octobre 1925

 

Photo de mariage de Laurent et Gertrude avec la famille de Gertrude


Dans la rangée avant, nous avons Johnny, Gertrude, Laurent et Gérard.
À l'arrière de Johnny nous avons Marie-Luce (épouse de Gerard).
Le couple à l'arrière de gertrude et Laurent est: Oscar et Laurette.
Dans la dernière rangée en commençant par la gauche, nous avons
Madeleine, Jeanne-D'arc, Thérèse et Anne-Marie.
La jeune fille qui est derrière Gérard est Jeannine la deuxième fille de celui-ci.

 

Laurent et son frère Georges vers 1940

Laurent et Georges vers 1950

 

Laurent et Gertrude
à leur résidence de Sudbury

Ils ont eu cinq enfants:
Benoit le 22 mai 1955, Élisabeth le 9 août 1956, Yvan le 19 décembre 1957,
Daniel le 10 juillet 1959, et Christiane le 19 juillet 1962.


En commençant par les petits-enfants, dans le sens des aiguilles d'une montre,
nous avons à droite, Catherine (fille de Daniel), Mélanie (fille d'Élisabeth),
Stéphanie et Chloé (filles de Christiane), Christiane, Élisabeth,
Gertrude, Laurent, Yvan et Daniel,

Et les années passent

Christiane Brillant et Charles Pulfer
marié le 2 juin 1990
avec leurs enfants Stéphanie et Chloé


Stéphanie et Chloé a Québec le 14 juillet 2006

 

Laurent et Gertrude à la résidence de Thérèse Brillant à Montréal
Photo prise vers 2001

 

Laurent Avec ses deux soeurs
Jeanne-D'Arc à gauche et Thérèse à droite

 

Comme la plupart de vous le savez, ma petite famille à moi vient de revenir d'un voyage dans le bas du fleuve pour la grande fête de la famille des Brillant, plus précisément de la famille des descendants de Henri Brillant et de Cécile Lacroix. Cette fête a eu lieu le 15 juillet au Bic.
 
Nous sommes partis en train le vendredi, 14 juillet, pour se rendre à Québec.  Nous avons visité le vieux Québec cette journée même et y avons couché.  Le lendemain, nous avons loué une automobile et conduit jusqu'au Bic, à la salle paroissiale à côté de l'Église du Bic.  Nous sommes arrivés juste à temps pour rencontrer Bruno, l'un des organisateurs, et oncle John.  John s'est chargé de nous faire faire la visite des maisons ancestrales; Donald et sa femme (Christiane elle aussi!) sont embarqués dans l'auto à John, et Charles et moi avons suivi dans notre auto.  Ça été une visite extraordinaire, comme vous allez voir par les photos à venir!!! 
 
Après cette tournée, nous sommes revenus à la salle pour s'enrégistrer (on reçevait des étiquettes avec nos noms, ainsi qu'un merveilleux document expliquant la généalogie des Brillant).  Nous sommes montés au 2e étage pour une exposition de photos super impressionnante!!!  Les photos étaient exposées sur des "posters" de couleur, dépendemment de la famille, c'est à dire que les photos des descendants de Louis étaient exposées sur des posters mauves, celles d'Armand sur des posters oranges, etc... C'était fascinant!!!
 
Après les photos, nous sommes retournés en bas à la salle.  Il devait y avoir 5 ou 6 rangées de tables qui faisaient toute la longueur de la salle.  Les tables avaient des nappes de couleurs, les mêmes couleurs que les posters, ce qui a permis aux gens de se regrouper par famille.  Nous avons mangé un bon souper et avons écouté des discours interessants de quelques membres du comité organisateur.  Il y a eu du chant de la chorale "Brillant" qui s'était formée juste pour cet événement, et du chant incroyable du petit-fils de ......  (malheureusement les noms m'échappent) qui chante professionnellement!  Il y a eu un honneur spécial fait aux ainés à qui l'on a remis de belles coupes de vins.  Je suis allée ramasser celles à papa, oncle Georges et tante Thérèse (malheureusement je m'en suis fait piquer une alors vous allez devoir vous battre pour savoir qui les aura...)..
 
Ensuite, ça été de la jasette à n'en plus finir!!  Vous allez voir par les photos qui était là de la famille de John, Joe, Anne-Marie et Henri.  Il y avait bien sûr une foule de gens que je ne connaissais pas qui étaient descendants des frères et soeurs de grand-papa, mais on sentait les liens quand même...
 
Ce soir là, nous avons couché au Motel Lapointe à Pointe-au-Père, juste sur le bord de la mer.  Nous avons déjeuner à Rimouski, au restaurant "Chez oeufs", restaurant très original qui offre des déjeuners à la "Cora"...  Nous sommes ensuite allés retrouver John et Clémence chez eux, ou l'on a eu beaucoup de plaisir à revoir leur ancienne maison sur la côte, et leur nouvelle maison de pierres!  Ils ont encore une vue superbe de la mer, et Bruno est installé juste à côté; on ne peut pas demander mieux, hein?
 
Après notre visite, John nous a emmené a l'anse de Ste-Luce sur mer, là ou nous avions loué un chalet quand on était petit.  Ste-Luce est super; j'aimerais une bonne fois y louer un chalet pour quelques semaines!
 
Pour le retour, nous avons conduit encore jusqu'à Québec, et avons couché à un motel à Ste-Fois.  Le lendemain, c'était le retour de l'auto à l'agence de location d'autos, un dernier petit tour dans le vieux Québec, et finalement le train jusqu'à Ottawa, avec changement de train à Montréal..................................
 
J'aimerais remercier Bruno pour son travail incroyable sur le site web des Brillant.  Pour ceux et celles qui ne l'auraient pas encore vu, allez à www.brillant.ca .  Vous allez y voir des choses fascinantes!!!!!  Merci à John et Clémence qui nous ont accueilli chez eux le dimanche, et qui nous ont fait faire la tournée du Bic!!! Merci aussi pour nous avoir organisé le motel à Pointe-au-Père.  Ça nous a facilité la tâche!
 
Pour visionner nos photos, je les ai mises sur un site web qui s'appelle Shutterfly, qui permet d'afficher des photos sur un site et de les rendre accessibles à d'autres.  Je vous ai tous envoyé ce site; vous n'aurez qu'à cliquer sur le lien donné et sélectionner "view as slideshow" pour voir un montage automatique des photos, ou les regarder individuellement en cliquant dessus..... 
Bonjour alors à tous et bons souvenirs!!!
 
Christiane

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la petite famille de
Laurent et Gertrude,
vous pouvez les suivre sur leur site à l'adresse suivante.

http://famillebrillant.shutterfly.com/

P.S. il faudra vous inscrire en suivant les instructions.

 

Les souvenirs de Laurent,
relatés avec beaucoup d'authenticité.

Dans le bon vieux temps ça s'passait d'même,
ça s'passait d'même dans le bon vieux temps.

Cher oncle Laurent,

J'ai eu beaucoup de plaisir à mettre votre livre sur le site des Brillant et tout comme vous, j'ai bien aimé le relire à nouveau. Vous avez été authentique dans les termes et dans les mots; ce qui a donné beaucoup de couleur à vos récits.

Rien n'a été négligé, de la table des matières jusqu'au glossaire; du vrai travail de professionnel. Vous n'avez oublié personne et vous avez su vous entourer de vos proches pour accomplir ce chef-d'oeuvre. J'ai l'impression que vous avez eu beaucoup de plaisir à écrire ce livre.

Je tiens à vous féliciter pour avoir eu l'audace de vous lancer dans cette aventure; vous pouvez être fier car grâce à vous, nous pouvons revivre une époque qui a été bien réelle et qui fait partie de nos racines.

Merci encore!

Bruno

Brillant Laurent 2

À LA DOUCE MÉMOIRE DE LAURENT BRILLANT

1925 - 2022

04/12/2022

M. Laurent Brillant est décédé paisiblement à Ottawa, ON, le 4 décembre 2022 à l’âge de 97 ans. Il était l’époux de Gertrude Brillant et le papa très aimé de Benoit, Élisabeth (Mooah), Yvan (Diane), Daniel et Christiane (Charles). Il était le grand-papa de Mélanie (Martin), Catherine (Ryan), Stéphanie et Chloé, et l’arrière grand-papa de Dominic, Félix, Olivier et Christophe. Il est né au Bic (Rimouski), de Marie-Alice Pineau et Louis Brillant. Il avait 5 frères (Joseph-Henri-Émile, Henri, Joseph, Jean-Baptise et Louis-Georges) et 6 sœurs (Berthe, Gertrude, Anne-Marie, Marie-Marthe, Jeanne D”Arc et Thérèse). 

Biographie:

À 15 ans, Laurent quitte la ferme de ses parents au 2e rang du Bic pour aller étudier chez les Oblats (1941). Il y reste pour une période de 10 ans (Chambly, Richelieu et Scolasticat d’Ottawa). En 1951, à l’âge de 25 ans, il sort de communauté et amorce une carrière en enseignement dans le nord de l’Ontario à McKerrow (1951-1953) où l’on cherche des professeurs. En août  1956, il épouse Gertrude Pinault du Bic et ensemble ils déménagent à Hearst où Laurent enseignera jusqu’en 1956. 

À Hearst, ils adoptent un enfant (Benoit) et auront, peu de temps après, une petite fille (Elisabeth) juste après leur déménagement à Sudbury. Laurent poursuit sa carrière de professeur au Nickel District Collegiate de 1956 à 1969. Ils auront trois autres enfants durant cette période (Yvan, Daniel et Christiane). 

En 1969, Laurent devient prof et chef-adjoint du département de français à l’École secondaire Macdonald-Cartier, première école secondaire entièrement française de la province. Après 32 ans de service, il prend sa retraite en 1984. 

Gertrude et lui déménagent à Orléans en 2002 jusqu’à ce qu’une chute/fracture amorce pour elle un déménagement à la Résidence St-Louis. Laurent la visitera quotidiennement durant ses 11 années à la résidence jusqu’à son décès en 2013. 

Laurent demeure dans sa maison jusqu’en 2020. La situation difficile du covid précipite un déménagement chez sa fille et ensuite à la Résidence Riverpath à Vanier (juillet 2021). Sa petite soeur de 91 ans le rejoint peu après. Ils vivent sur différents étages mais se côtoient plusieurs fois par jour, les deux sourds et communiquant à l’aide de tableaux blancs et crayons feutres,  se supportant mutuellement pendant leurs 16 mois de vie ensemble en résidence. 

Réflexions:

Laurent a vécu beaucoup plus longtemps qu’il ne l’imaginait; il ne pensait jamais dépasser son père qui a vécu jusqu’à 96. Il venait de fêter ses 97 ans!

Laurent jouissait de l’expérience de vivre le Grand Âge (et non « le vieil âge »). Il s’émerveillait à tous les jours de voir la dance des nuages de sa chaise. Il souffrait de dégénérescence maculaire et voyait seulement en périphérie mais malgré ça, il s’émerveillait devant ce tableau. Il disait: 

« C’est mieux que tout autre tableau statique, celui-ci est en mouvement perpétuel, et jamais le même tableau apparaît. C’est toujours du nouveau. Je regarde le Créateur travailler son tableau de ma chaise! ».  Ce ciel et ces nuages qui dansaient étaient pour lui une métaphore de la vie, la vie en mouvement, la création, le Créateur… Il écrivait encore (malgré sa piètre vue) de courtes réflexions à tous les jours sur des bouts de papier, une ligne seulement, une pensée, qu’il donnait ensuite à sa soeur de 92 ans qui les transcrivait dans un cahier en y ajoutant des couleurs et un style calligraphique. Il était bien fier de ça, ça le faisait vivre. Sa foi était son pilier. C’était le centre de sa vie. 

Malgré ça, il avait bien hâte de partir. L’inquiétude s’y mêlait du fait que sa santé était préoccupante, mais c’était surtout l’anticipation d’un « Au Delà » grandiose et la rencontre du Créateur qui lui donnaient sérénité et espérance.

Donc pas triste qu’il ait vécu aussi longtemps dans cet état d’émerveillement, et pas triste qu’il soit parti rejoindre son Créateur et sa Gertrude. 

Laurent et toute la famille voudraient dire de gros mercis au personnel du 4e étage qui ont su l’accompagner dans ses dernières années de vie. Merci de votre support, de votre patience, de vos sourires malgré les masques… Nous en sommes reconnaissants.

Cérémonie

Une cérémonie religieuse en présence des ses cendres aura lieu à l’Église Sainte-Marie, 4831, ch. Innes, Orléans, le samedi 27 mai 2023 à 11h. La famille recevra les condoléances à compter de 10h15.